facebook_dark Twitter youtube_dark

Lettre ouverte commune au président du Conseil régional de Bretagne

Rouedad ar Brezhoneg
brezhoneg@rouedad.bzh
Le 13 novembre 2018
Monsieur le Président du Conseil régional de Bretagne,
Suite à la publication de l’enquête sociolinguistique sur les langues de Bretagne conduite par TMO à la demande du Conseil régional, les associations oeuvrant pour la langue bretonne se sont réunies le 13 octobre 2018.
Si le nombre de brittophones semble demeurer stable, en réalité le nombre de locuteurs recule et la moyenne d’âge augmente fortement ce qui induit inévitablement une diminution de la moitié des brittophones dans les dix à quinze prochaines années.
Aujourd’hui, la transmission de la langue se fait essentiellement par l’enseignement dans les écoles pour les enfants et les cours et stages pour les adultes. On constate aussi un début de renouveau encourageant dans la transmission familiale (10 % des jeunes brittophones).
Malgré un fort attachement à la langue bretonne de la part de la population et même si l’emploi en breton progresse, atteignant désormais 1500 emplois, la visibilité du breton dans la vie quotidienne et l’espace public reste faible, voire marginale.
La langue bretonne est en danger de disparaître à l’échéance de ce siècle si des moyens massifs, financiers et humains, ne sont pas engagés sans délai pour son avenir. Si des efforts ont été engagés nous constatons que ceux-ci sont insuffisants pour assurer la pérennité de la langue bretonne. Il est donc impératif de prendre immédiatement les décisions indispensables et de mettre en oeuvre les mesures nécessaires à la transmission et à la pérennisation du breton, notamment à travers la généralisation de l’enseignement bilingue. Au regard de l’enquête sociolinguistique, 73% de nos concitoyens vous soutiennent pour un enseignement accru du breton dans les écoles publiques, privées et associatives Diwan.
Les élus des 5 departements de la Bretagne, tous les élus, ont une responsabilité considérable dans la reconquête de la transmission de notre langue par les mesures qu’ils pourront prendre pour soutenir la demande sociale et obtenir de l’État les moyens de cette politique. Pour cela, comme un véritable plan d’urgence, nous vous demandons dès 2019 de doubler le budget actuel du Conseil régional consacré à la langue bretonne, et de parvenir rapidement à 1% du budget régional global, ainsi que de :
• veiller au respect de la Convention spécifique pour la transmission des langues de Bretagne signée en 2015 entre l’Etat et la Région ;
• mieux reconnaître les spécificités de Diwan, celles-ci n’étant pas abordées dans la convention mentionnée ci-dessus ;
• conditionner les participations financières de la région à l’utilisation de la langue bretonne ;
• intégrer dans la Breizh COP un axe d’orientation transversal pour permettre à chaque habitant de Bretagne d’accéder à un enseignement du ou/et en breton et de pouvoir ainsi l’utiliser tant dans la vie sociale, économique et culturelle que publique ;
• concrétiser les propositions formulées lors des rencontres régionales de la langue bretonne du 15 octobre 2016 afin de renforcer le soutien aux mouvements associatifs et aux structures de langue bretonne.
Nous avons encore en mémoire votre conclusion de ces rencontres régionales :
«… Nous prendrons notre place, nous savons que nous ne ferons pas tout tous seuls, nous ferons avec vous, … soyez certains de notre ferme volonté et nous partageons le désir de langue que vous avez, nous allons le poursuivre et c’est un travail dont nous vous rendrons compte, régulièrement…»
Forts de ce désir partagé pour transmettre la langue bretonne et éclairés par l’enquête TMO sur l’urgence de la situation, nous vous alertons sur le besoin de mesures fortes et ambitieuses dans le cadre de la nouvelle politique linguistique que votera le Conseil régional de Bretagne en décembre.
Nous vous assurons de notre volonté d’avancer ensemble et nous vous adressons nos salutations respectueuses.

 

Les signataires :
An Drouizig
Ar Falz / Skol Vreizh
Ar Redadeg
Ar sklerijenn – Henbont
Arvorig FM
Bak e Brezhoneg
Bannoù Heol
Bod Kelenn
Bodadeg ar Gouren / Fédération de Gouren
Brezhoneg Bro-Redon
Brezhoneg e Brest
Brezhoneg e Gwened
Bruzhoneg
C’hoariva
Deskiñ d’an Oadourien
Dihun
Div yezh
Divskouarn
Diwan
Edubreizh
Emglev Bro an Oriant
Emglev Bro Gwened
Emglev Bro Karaez
Hent ar Furnez – Gwitreg
Keit Vimp Bev
Kelennerien war ar brezhoneg e rannvro Pariz
/ Association des professeurs de langue
Bretonne de Paris (KBP-APLB)
Kelenn
Kelennomp !
Kenstroll « brezhoneg e bro Roazhon » /
Collectif « du breton dans le pays de Rennes »
Kenstroll Breizh
Kevre Breizh
KLT
Kreizenn Sevenadurel Vreizhek Abherve
Mervent
Mignoned ar brezhoneg
OpenStreetMap e Brezhoneg
Poellgor « Bed niverel »
Radio Bro Gwened
Radio Kerne
RAOK – Brezhoneg e Kreiz-Breizh
Roudour
Sked
Skeudenn Bro Roazhon
Skol an Emsav
Strollad 44=BZH
Strollad Ai’ta!
Stumdi
Telenn – Ti ar Vro Sant-Brieg
Ti ar Vro Kemper
Ti ar Vro Landerne Daoulaz
Ti ar Vro Leon
Ti ar Vro Treger-Goueloù                                                                                                                                                           Yezhoù ha Sevenadur

 

Télécharger la lettre en format PDF : 2018 11 13 Lizher da brezidant ar Rannvro – rouedad ar brezhoneg