facebook_dark Twitter youtube_dark instagram

Tudi Kernalegenn, parrain de Stumdi !

Le centre de formation Stumdi a pour habitude de choisir chaque année – pour représenter ses formations continues – une personnalité bretonnante qui exerce une activité professionnelle en lien avec la langue bretonne.

Notre choix s’est porté cette année sur Tudi Kernalegenn. Fort de ses multiples expériences, il pourra vous encourager à apprendre la langue qu’il utilise de manière professionnelle et personnelle.

 

BIOGRAPHIE :

 

Tudi Kernalegenn est originaire de Landrévarzec, à côté de Quimper, et a grandi dans une famille et un environnement bretonnant. Après une scolarité à Diwan, il fait partie de la première génération des « bacheliers Diwan » en 1997. Il s’est ensuite engagé dans des études d’histoire et de sciences politiques et a obtenu son doctorat à SciencesPo Rennes en 2011 avec une thèse intitulée « Une approche cognitive du régionalisme ». Identités régionales, territoires, mouvements sociaux en Bretagne, Écosse et Galice dans les années 1970.

Il devient conseiller politique au Parlement européen de 2009 à 2011, où il travaille notamment sur les questions des droits humains et de la diversité culturelle. Il revient en Bretagne en 2012 comme journaliste et secrétaire de rédaction de la revue ArMen. En 2016, il rejoint la Chaire « Territoires et mutations de l’action publique », à SciencesPo Rennes, avant d’aller travailler comme chercheur en science politique dans les universités de Lausanne (Suisse) puis Louvain (Belgique) de 2016 à 2019. Tout au long de ces années, il a enseigné dans de nombreuses universités en France et en Belgique. Il est depuis juillet 2020 directeur de l’association Bretagne Culture Diversité / Sevenadurioù, une association au service de la vulgarisation de la matière de Bretagne, de la valorisation du patrimoine culturel immatériel breton et de la promotion de la diversité.

Depuis le début de sa carrière, il a effectué de nombreux séjours longs de recherche et de travail, notamment en Écosse, Italie, Galice, Belgique, Suisse, Hong-Kong ou encore aux États-Unis, où il a été chercheur invité à Yale et Columbia. De langue maternelle bretonne, il parle aussi couramment français, anglais, galicien ou espagnol grâce à son parcours international.

En tant qu’universitaire et journaliste, il est l’auteur de dix livres et de dizaines d’articles. Ses écrits portent notamment sur l’histoire de la Bretagne, sur les luttes sociales, sur le nationalisme, sur l’écologie, sur les migrations ou encore sur la décentralisation. Il a ainsi publié une Histoire de l’écologie en Bretagne (2014), ou encore coordonné des livres sur 30 ans de démocratie régionale (2018), L’Union démocratique bretonne (2014) ou encore La vague nationale des années 1968 (2020).